Menu icoMenu232White icoCross32White

Ils ont travaillé avec BRUNO COSTIGLIOLA …

 

Bruno Costigliola vient de nous quitter après une opération délicate. Il venait de fêter ses 80 ans depuis peu. Son engagement à l’AFPA est l’exemple même d’une promotion interne réussie. Entré en 1964 comme formateur, il connaîtra successivement les centres de Bayonne, Toulouse, Limoges, et Villeurbanne. Il prendra alors la Direction de l’Agence Régionale du Languedoc. Un rapide aller-retour au siège avant de retrouver Montpellier et « sa » DR. Et pour sa fin de carrière il est appelé au siège où il prendra des fonctions de Directeur Général-adjoint aux côtés de MM. Guibert puis Hyvernat.

Au-delà de cette carrière exemplaire il est resté acteur de la vie citoyenne, lui l’immigré italien attaché à nos valeurs républicaines. Il s’engage donc dans les mouvements associatifs, syndicaux et politiques. Pour tous ces engagements la Nation lui a rendu plusieurs hommages dont la légion d’honneur qui faisait sa fierté.

Une vie bien remplie qui suscite le respect et l’admiration …

QUELQUES TEMOIGNAGES…

Merci Bruno…

Le témoignage de Daniel THOMAS

C’était en 1984.Je venais d’intégrer l’AFPA à la tête de la région « Picardie ». Guy Métais, Directeur Général me proposa de prendre la mesure de mon emploi en rencontrant deux Directeurs d’Agence : Bruno Costigliola et JJ. Lhotellier.

C’est donc avec le premier que j’ai d’abord pris connaissance en spectateur attentif des enjeux de l’AFPA et de son style de « management » .Les réunions avec le personnel de l’agence ,puis avec les directeurs de centres m’ont fait entrer dans les arcanes complexes de l’Afpa mais m’ont surtout éclairé sur l’organisation exigeante et la prise de décision opérationnelle nécessaire au bon fonctionnement de l’institution .Bruno assumait toutes ses fonctions avec un professionnalisme évident et une conviction sans faille .J’étais impressionné. Puis, hors des réunions, il devenait un collègue chaleureux et heureux d’apporter son savoir-faire à un « bleu » …

Le temps passant, nos échanges personnels se sont approfondis dans un climat de franchise et de confiance réciproques.

C’est au Siège que nous nous sommes revus et que nous avons travaillé côte à côte avec la Direction Générale. Nos échanges professionnels étaient complémentaires et sans concession. Mais quel investissement passionnant !

Et puis en 1999 nos avons pris chacun notre retraite puisque nous étions du même âge et du même mois !C’est alors que chacun nous avons adhéré à l’ANR et que les adhérents nous ont confié les responsabilités de Président et de Président adjoint !Bruno avait une forte ambition de développement de l’ANR qu’il a concrétisée dans sa région fétiche :le Languedoc Roussillon .Le nombre d’adhérents s’est multiplié rapidement sous sa force de conviction inusable .Toutefois, ses problèmes de santé l’inquiétaient et il a peu à peu pris des distances avec ses différents engagements, dont l’ANR .

Nos relations ont alors évolué puisque nous n’avions plus à nous confronter sur des enjeux ou des décisions. Une amitié personnelle s’est alors structurée où nos épouses avaient pris toute leur place…De grands moments de sérénité et d’affection …

Merci Bruno pour tout.

Daniel Thomas.

Lire le témoignage de Rose Marie ALLEMAND

Lire le témoignage d'Alain MAHE 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus